École Web
& Digital Business

Les métiers du digital

En 2018, le numérique fait (encore) figure de secteur de pointe au dynamisme exceptionnel* :

  • 54,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires ;
  • Croissance du secteur numérique en 2017 : +3% ;
  • Croissance du secteur numérique en 2018 : +4,1% ;
  • La filière des services numériques a créé des emplois pour la 8e année consécutive en 2017 : 28 000 créations nettes d’emploi, soit +56% en un an ;
  • Les effectifs du secteur en 2018 : 474 000 salariés ;
  • Recrutements de cadres en 2017 : 54 000.

*Chiffres Syntec Numérique – Décembre 2018

Pourquoi choisir les métiers du web ?

Les indicateurs de performance du secteur numérique sont tous au vert, avec parfois des chiffres impressionnants ! Ainsi, en 2018, le secteur a affiché une belle croissance de 4,1%. Dans le détail :

  • +3,3% pour le conseil et les services numériques ;
  • +5,3% pour l’édition de logiciels ;
  • +5,5% pour le conseil en technologies.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la transformation numérique des entreprises est toujours d’actualité, puisque ce sont ces projets qui tirent le secteur vers le haut. Les SMACS (pour Social Mobility Analytics Cloud & Security) se sont offert une croissance à deux chiffres en 2018 (15,5%). Le dernier rapport de Syntec Numérique (2018) prévoit la poursuite de la tendance haussière en 2019 avec un taux de croissance de près de 4%.

En somme, les lauréats de WIS pourront profiter d’une conjoncture particulièrement favorable pour combler les besoins croissants des entreprises, qu’elles soient spécialisées dans le numérique (agences, ESN) ou pas. Rappelons que les secteurs numérique et informatique restent structurellement en proie à la pénurie des talents. Il faut dire que les entreprises de toutes les tailles et de l’ensemble des secteurs d’activité affichent des besoins en la matière, de l’automobile au tourisme en passant par le luxe, la finance et la bancassurance. Forcément, avec un rapport de force en faveur des professionnels du numérique, les rémunérations sont attrayantes, tout comme les conditions d’exercice avec souvent des horaires flexibles et des possibilités de télétravail ponctuel. En contact permanent avec les nouvelles technologies, le professionnel du numérique exerce en multitâche, avec un quotidien rarement routinier.

Les trois grandes familles des métiers du web

Les métiers du web ne sont pas exclusivement techniques. Ils mobilisent tout un arsenal de compétences, appelant parfois à la sensibilité artistique, à l’esprit de synthèse et au sens du relationnel. Pour appréhender les différentes facettes des métiers du numérique, voici une présentation brève de chacune des trois familles du web avec les métiers les plus en vue.

#1 Les métiers de la création web

Pratique, intuitif et esthétique. C’est le triptyque gagnant du site internet et de l’application web, que ce soit dans un objectif commercial ou institutionnel. Ces projets ne se limitent pas à la création technique, et nécessitent l’apport d’un directeur artistique, d’un webdesigner, d’un concepteur-réalisateur ou encore d’un graphiste multimédia. Les débouchés des métiers de la création web sont intéressants, surtout pour les jeunes diplômés : industrie du jeu, agences web, (grands) annonceurs, institutions publiques, associations, etc.

  • Concepteur-réalisateur ;
  • Directeur artistique web ;
  • Graphiste multimédia ;
  • Webdesigner.

#2 Les métiers techniques du web

Le développement web désigne l’ensemble des processus d’écriture d’un site, d’une application ou d’une page web dans un langage technique comme le HTML/CSS, le JavaScript, le PHP, le SQL, etc. Il intervient en amont de la mise en ligne d’un contenu ciblé. Le développement web s’inscrit dans la grande famille des métiers techniques du web : intégrateur, hébergeur, responsable sécurité web, hotliner, etc. Au-delà du côté technique, cette famille de métiers fait également appel aux chefs de projets expérimentés capables de maîtriser la complexité grandissante des besoins des entreprises. On peut également greffer à cette famille les métiers du Cloud Computing, avec les experts Big Data.

  • Développeur multimédia ;
  • Développeur front-end ;
  • Développeur d’applications mobiles ;
  • Intégrateur web ;
  • Responsable de la sécurisation des données ;
  • Hotliner ;
  • Chef de projet technique.

#3 Les métiers du webmarketing et de la production de contenus

Le webmarketing, plus rarement appelé netmarketing ou cybermarketing, fait référence à l’ensemble des techniques destinées à améliorer la visibilité d’un site ou d’une application web, à optimiser la prospection via le canal internet et à développer une relation durable avec les internautes. Les métiers du webmarketing sont intimement liés à ceux du référencement naturel, de la création de contenu et de la technique. In fine, le webmarketing partage le même objectif que le marketing dans son acception classique : booster le volume d’affaires de l’entreprise en améliorant sa visibilité et sa notoriété, en accroissant ses parts de marché, en augmentant son panier moyen, etc. Levier incontournable de création de valeur, le webmarketing s’est progressivement imposé comme un service phare des agences web.

  • Responsable webmarketing ;
  • Media-planner ;
  • Consultant SEO ;
  • Account Manager / Expert SEA ;
  • Chef de projet digital ;
  • Web analyste ;
  • Community manager ;
  • Growth Hacker.
Les nouveaux métiers

Chief Experience Officer :

Le/La CXO est le maître d’orchestre qui assure toutes les interactions entre les différents services de l’organisation pour laquelle il/elle travaille et les clients externes. Ce métier est dédié à l’expérience utilisateur/client. Les grand(e)s groupes/entreprises sont à la recherche de compétences pour développer ce segment. 

Rémunération : De 25K à 65K / an

 

Creative technologist :

Le/La Créative Technologist est une clé de voute pour la digitalisation d’une agence ou d’une entreprise. Il/elle est innovateur/innovatrice tout en expérimentant ses solutions. Il crée des nouvelles techniques de communication dans un monde digitalisé.

Rémunération : De 36K à 45K / an

 

Director Omnicanal :

Le/La Directeur/Directrice Omnicanal a pour but d’assurer une croissance des ventes mais il/elle doit aussi garantir la relation client tout en mettant en avant la qualité de l’expérience de marque. Ses compétences sont variées (média, web marketing, E-commerce, CRM…)

Rémunération : de 180K à 250K/an

 

Director of digital strategy :

Le/la Directeur/Directrice en stratégie digitale doit développer une stratégie digitale en concevant de nouveaux services et/ou produits afin d’améliorer les rencontres entre les internautes et l’enseigne.

Les grandes entreprises, les réseaux sociaux, les opérateurs télécoms et les cabinets de conseil cherchent à recruter ces profils pour développer une relation client avec leurs internautes.

Rémunération : De 30K à 65K / an

 

Growth Hacker :

Le/La Growth Hacker a pour mission de favoriser la  croissance au sein d’une startup (principalement). Il doit trouver un maximum de prospects adhérents au service ou au produit lancé sur le marché. Il peut aussi créer et gérer la réputation d’une marque grâce à divers outils du digital.

Les startups sont friands de ce profil afin de conquérir un marché très rapidement, mais les grandes entreprises sont de plus en plus conscientes des avantages que ce poste peut offrir à leur marque et/ou enseigne.

Rémunération : De 35K à 65K / an

 

Responsable Innovation :

Il/Elle se voit confier diverses missions comme l’intégration des technologies du numérique,  la gestion des projets. Il/elle doit aussi savoir anticiper l’évolution du business de l’entreprise pour laquelle il/elle travaille et communiquer sur l’innovation de l’entreprise.

Les startups, les PME mais aussi les grandes entreprises sont de plus en plus à la recherche de profil pouvant s’affirmer dans ce nouveau métier en pleine évolution.

Rémunération : De 50K à 80K /an

 

CX Designer :

Il/Elle doit créer et/ou améliorer l’expérience client sur tous les différents supports et/ou médias. C’est un métier qui se consacre à l’innovation et en très grande relation avec la direction de l’entreprise. Il peut être à même d’établir le parcours-client idéal afin de lui faire découvrir l’univers de la marque et de le faire « voyager ».

C’est un métier qui se développe de plus en plus dans les nouvelles entreprises (startups) mais les grandes enseignes prennent conscience de l’atout que peut impulser ce métier sur l’image véhiculée auprès du client.

Rémunération : De 30K à 60K /an

 

Producteur de contenu :

Il/Elle anime et gère les contenus et les référencements des sites web. Il/Elle est un(e) créateur/créatrice de contenu et donc doit faire preuve d’adaptation suivant le public à qui il/elle s’adresse.

Rémunération : De 40K à 70K /an

 

Product owner :

Il/Elle s’occupe de gérer un projet suivant la méthodologie SCRUM. C’est lui/elle qui mène son équipe (développeurs et designers) dans le but de concevoir un produit qui aura une forte plus value pour l’utilisateur. Il/Elle représente l’élément central de l’équipe.

Rémunération : De 40K à 80K/ an

Les métiers d'avenir

Data scientist :

Il/Elle conçoit des nouveaux modèles d’algorithmes pour stocker, collecter, traiter et restituer les différentes données d’une entreprise. Son objectif est d’analyser ces nouvelles données pour les rendre utiles afin de faciliter les prises de décisions concernant la stratégie de l’entreprise ou des actions opérationnelles menées par celle-ci.

Toutes les entreprises effectuant leur transition numérique sont à la recherche de ce type de profil. 

Rémunération : De 35K à 65K/an

 

Chef de projet web et mobile :

Il/Elle dirige une équipe  et doit savoir travailler et composer avec tous les métiers aidant à créer un projet de développement sur un site web et/ou sur mobile.

Il/Elle peut travailler en agence ou chez un annonceur, startups, PME, grande entreprise.

Rémunération : De 30K à 50K /an

 

Chef de projet E-CRM :

Il/Elle s’occupe des relations avec les consommateurs sur le web. Il/Elle doit réussir à attirer un maximum de client tout en les fidélisant avec des services personnalisés. Pour cela il/elle doit connaitre le profil et le comportement des différents consommateurs afin de créer une stratégie client et élaborer des projets marketing relationnel.

On retrouve souvent ce métier au sein des agences web, des sociétés de services en ingénierie informatique.

Rémunération : De 22K à 50K/an

 

Responsable de la stratégie mobile :

Il/Elle développe sur mobile, tablette, smartphone, une stratégie marketing. Il/Elle peut être responsable de plusieurs développeurs d’applications afin de mener à bien les projets.

Toutes les entreprises B to C cherchant à se numériser ont besoin de Responsable de la Stratégie Mobile (les médias, les entreprises de services, les startups…)

Rémunération : De 25K à 45K / an

 

Directeur/Directrice marketing digital :

Il/Elle s’occupe de savoir où et comment vendre un produit en orientant sa stratégie uniquement via des canaux et des outils digitaux.

Il/Elle exerce ce poste au sein d’entreprises voulant augmenter significativement leurs ventes en ligne. On le/la retrouve également en agence de conseil ou en agence web.

Rémunération : De 40K à 90K /an

 

Charge de communication web :

Il/Elle supervise, prend en charge et applique la communication définie au préalable afin de toucher au maximum le public visé à travers le web.

Toutes les entreprises cherchent des communicants  spécialisés dans le web et qui maitrisent les nouvelles technologies et les nouveaux outils numériques.

Rémunération : De 20K à 40K/an

 

Consultant web analytique :

Il/Elle doit mettre en place des moyens (outils) pour permettre de récolter un maximum d’informations pertinentes dans le but de fournir des données sur la fréquentation d’un site web.

Rémunération : De 40K à 80K/ an

 

Community manager :

Il/Elle représente la marque, l’entreprise ou un produit  sur le web. C’est un poste où l’on doit communiquer et réussir à faire parler de sa marque en utilisant les différents réseaux sociaux tout en réussissant à ne pas accumuler d’avis négatif.

Toutes les marques et entreprises ont besoin d’un community manager afin de réussir à gérer leur réputation sur le web.

Rémunération : De 25K à 40K / an

 

Consultant E-réputation :

Il/Elle est en charge d’organiser, d’alimenter, de diffuser et de gérer les contenus sur tous les médias (site web, réseaux sociaux etc) dans l’optique de gérer l’image que la marque développe auprès du public web.

Toutes les marques et entreprises qui ont besoin de gérer ou de développer leur réputation sur le web.

Rémunération : De 25K à 50K / an

 

Chef de projet technique web : Il/Elle doit planifier, organiser, analyser et mettre en œuvre les différents besoin des services ou des produits sur internet, web, mobile, tablette afin d’assurer la performance technique des applications pour respecter les charges et délais qui ont été imposés.

Les recruteurs sont principalement des grandes entreprises, des sites de e-commerce des PME, des ESN, des agences de communication ou encore des éditeurs.

Rémunération : De 25K à 60K / an