École Web
& Digital Business

Fiche métier community manager

Le métier de community manager fait partie des professions ayant vu le jour avec l’avènement du web et des réseaux sociaux. Il est donc très récent. Le terrain de jeu d’un community manager est les réseaux sociaux, où il se charge de construire et d’animer une communauté d’internautes autour d’une entreprise, d’une marque ou d’un produit, pour lui assurer une bonne visibilité. Véritable maestro des réseaux sociaux, il anime les pages pour créer un lien de confiance entre une entreprise et ses clients ou prospects.

Les missions du community manager

Aussi appelé gestionnaire de communauté Internet ou encore animateur de réseaux sociaux, il a pour principale mission de fédérer des internautes par le biais des plateformes numériques autour des sujets d’intérêt commun, de planifier la diffusion de contenu et l’animation des réseaux afin de développer la notoriété d’une marque au sein de sa communauté et de renforcer sa présence sur le net.

 

Pour mener à bien sa mission, il repère les réseaux et plateformes digitaux qui répondent le mieux aux besoins de son employeur ou de son client. Il crée ensuite des espaces d’échanges (pages Facebook, etc.) et participe aux discussions en tant que modérateur afin de créer une relation de confiance avec les membres de la communauté et de faciliter leur engagement vis-à-vis d’une marque ou d’un produit. Il travaille également sur l’e-réputation en concordance avec la stratégie webmarketing d’une entreprise. Il doit faire part à sa direction de l’image de l’entreprise et des retours que lui font les utilisateurs.

Les compétences du community manager

Le métier de community manager a une image très détendue, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un véritable poste, avec ses propres exigences et compétences.

 

Ainsi, puisqu’il devra régulièrement rédiger du contenu, de bonnes qualités rédactionnelles et une orthographe irréprochable sont nécessaires. Dans le cadre de la création de contenu, des compétences en graphisme sont un plus indéniable.

 

Il va de soi qu’une connaissance pointue des différents réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram, LinkedIn…) est indispensable : chacun a ses propres codes, mais aussi son profil d’utilisateurs. Savoir s’adresser à la bonne cible sur le bon réseau implique donc de bien savoir où se trouve quel public.

 

Enfin, une bonne connaissance de l’anglais permet de rester à la page et de suivre les tendances anglophones qui vont arriver sur le web francophone.

Les qualités du community manager

Le poste exige de grandes qualités relationnelles et une grande aisance de communication. Bien que derrière un écran, il est en contact permanent avec une large communauté d’internautes probablement issus de toute la planète et souvent de différentes couches sociales. Il est donc indispensable de rester courtois et d’adopter un ton amical et relativement intime pour gagner et garder la confiance des intervenants. La diplomatie est indispensable.

 

Il est également important d’être passionné par le web, d’être curieux pour dénicher les nouvelles informations, les sujets qui font le buzz et de bien maîtriser l’actualité locale et internationale. Bref, il faut de la polyvalence et du relationnel.

Le salaire du community manager

La rémunération d’un community manager peut varier en fonction de la taille de l’entreprise, la responsabilité hiérarchique, le niveau d’expérience, le profil, etc. Le salaire du community manager oscille entre 25 000 et 40 000 euros par an.

Intéressé par cette profession ? La formation de WIS, du Bachelor au Bac+5, vous permet de vous lancer dans les métiers du web !