École Web
& Digital Business
Actualités

Les lignes directrices en matière d’éthique pour le développement de l’intelligence artificielle (IA)

Les lignes directrices en matière d’éthique pour le développement de l’intelligence artificielle (IA)La Commission européenne pour une technologie éthique est actuellement au travail afin d’instaurer la confiance dans l’intelligence artificielle. En se basant sur les travaux d’experts indépendants désignés en juin 2018, elle a fait un grand pas vers son objectif le 4 mai dernier, en lançant un projet pilote pour la mise en œuvre pratique des lignes directives en matière éthique pour le développement de l’IA. Le point avec WIS.

 

Une commission pour tirer le meilleur profit de l’intelligence artificielle

La Commission a récemment dévoilé ses projets portant sur l’amélioration de l’intelligence artificielle, afin de tirer le meilleur profit de cette technologie. Ils étaient attendus après « la stratégie sur l’IA en 2018 » qui visait une augmentation des investissements publics et privés pour atteindre au moins 20 milliards d’euros par an au cours des dix prochaines années. Cela favoriserait l’accroissement du volume des données possibles, l’émergence de talents dans le domaine et l’instauration d’un climat de confiance.

La Commission a poursuivi son travail en exhortant l’industrie, les instituts de recherche et les autorités publiques à tester la liste d’évaluation détaillée qui a été élaborée par le groupe d’experts de haut niveau constitué pour accompagner la mise en place des lignes directrices en matière d’éthique et le développement de l’IA.

Considérée comme la technologie du futur, l’intelligence artificielle peut rendre service dans grand nombre de secteurs d’activité tels que l’agriculture, la santé, la gestion des risques financiers, la sécurisation des véhicules… Elle est également importante dans la cybersécurité et la lutte contre toute forme de criminalité. Cependant, sur le plan professionnel, de nouveaux enjeux ont émergé avec l’évolution de l’IA, soulevant au passage des questions d’ordre juridique et éthique.

 

Une approche en trois étapes

Pour atteindre ses objectifs, la Commission va suivre trois étapes distinctes :

  • Définition des exigences clés pour une IA digne de confiance ;
  • Lancement d’une phase pilote à grande échelle pour recueillir les réactions et retours d’informations des parties prenantes ;
  • L’élaboration d’un consensus international pour une IA centrée sur l’humain.

La Commission a pour but de renforcer la compétitivité de l’IA en Europe et de garantir une confiance fondée sur les valeurs de l’UE. Enfin, l’IA est un secteur d’avenir avec de nombreuses promesses d’emploi pour les personnes ayant suivi une formation spécialisée dans le numérique, par exemple.