École Web
& Digital Business
Actualités

Les jeux vidéo : nouveau terrain pour le webmarketing

Les jeux vidéo : nouveau terrain pour le webmarketingLe jeu vidéo a depuis longtemps délaissé le costume de simple divertissement ludique pour revêtir celui de mastodonte du marketing. Depuis quelques années, le webmarketing multiplie les assauts pour dompter l’univers du jeu en ligne afin d’atteindre le marché très juteux des millions de joueurs qui s’affrontent quotidiennement. Le point avec WIS !

 

Un secteur économique dynamique

Selon le rapport du Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisir (SELL) publié en février 2018, le secteur des jeux vidéo a atteint un chiffre d’affaires mirobolant avoisinant les de 4,3 milliards d’euros en France en 2017, soit une croissance de 18% par rapport à 2016. Fait marquant : contrairement à ce que l’on pourrait penser, les jeux vidéos ne sont plus l’apanage exclusif des jeunes. Selon le rapport Statista 2017, 46% des joueurs ont 55 ans et plus. Comme dans le cinéma, le placement de produit devient monnaie courante pour les grosses productions. Mais ce n’est pas la seule technique mobilisée par les annonceurs.

 

Le placement de produit en temps réel

Cette technique consiste à faire usage des supports de publicité dans les jeux vidéo de façon directe, comme on le ferait dans la vie réelle. La FIFA, la FIBA et les autres grandes fédérations sportives proposent de vendre des places autour des aires de jeu virtuelles pour afficher l’image d’un sponsor. On vend également des spots audio, des séquences vidéo que le joueur doit visualiser en entier pour débloquer un bonus, des panneaux publicitaires dans les rues virtuelles, des infrastructures avec des noms de marque sur lesquels la caméra va s’attarder quelques secondes, etc.

 

L’advergame : la publicité par le jeu vidéo

L’advergame fait référence à l’usage d’un jeu entièrement développé par ou pour le compte d’une marque bien précise. Aussi appelé jeu vidéo publicitaire, il est de plus en plus prisé par les grandes entreprises qui estiment que leur cible est friande de jeux vidéo, notamment sur mobile. BNP Paribas a par exemple développé un jeu destiné aux étudiants en finance appelé « Ace manager ». Cette application a réalisé de bons scores auprès des 18-25 ans et a permis de promouvoir les formules étudiants et jeunes actifs de l’établissement financier. Les dépenses publicitaires en dehors des médias classiques devraient poursuivre leur expansion. Il faudra donc composer avec le jeu vidéo en 2018 !

Passionné par les métiers du web et du digital business ? Découvrez les formations WIS !