École Web
& Digital Business
Actualités

L’INSEE se penche sur l’utilisation du cloud et du big data en France… et c’est prometteur !

L’INSEE se penche sur l’utilisation du cloud et du big data en France… et c’est prometteur !Plus que de simples tendances du secteur informatique, le cloud computing et le big data poursuivent leur percée dans le monde de l’entreprise avec à la clé de nouvelles opportunités dans la gestion mais aussi dans le marketing. L’INSEE s’est récemment intéressé à leur utilisation par les entreprises françaises.

Cartographie du cloud français

La cartographie du cloud computing français fait état d’un constat implacable : la taille de l’entreprise varie dans le même sens que le recours au cloud. Selon l’enquête de l’INSEE, près de la moitié (48%) des firmes qui emploient plus de 250 personnes sollicitent les services du cloud. Ce pourcentage baisse à 21% pour les entreprises qui emploient entre 20 et 249 salariés, puis s’établit à environ 13% des entreprises de moins de 20 salariés. Pour ce qui est des secteurs d’activité, le cloud séduit surtout les entreprises qui opèrent dans l’information et la communication ainsi que les firmes dont le secteur d’activité repose sur « la technique ».

Ces chiffres particulièrement prometteurs sont toutefois à nuancer. Selon l’INSEE, c’est surtout le stockage des fichiers qui est sollicité, devant les services de mailing, l’hébergement des bases de données et les logiciels de bureautiques. « D’autres services de cloud, de niveau avancé, sont moins utilisés mais se développent : l’achat de logiciels de comptabilité, de logiciels de relation clients et le recours à de la puissance de calcul », peut-on notamment lire dans le rapport de l’INSEE.

Quid du big data ?

Comme le cloud, le big data est également plus utilisé dans les grandes sociétés, en particulier dans le domaine des transports, de l’information et de la communication. Les données de géolocalisation sont de loin les plus utilisées, devant les données issues des réseaux sociaux (centres d’intérêt) et les données provenant d’objets connectés ou de différents capteurs. Elles sont en grande partie traitées par des professionnels en interne.

Consciente des enjeux d’une formation en phase avec les dernières innovations de l’informatique et du web, nous mettons un point d’honneur à mettre le bachelor WIS à la page pour booster l’employabilité des étudiants et favoriser une insertion professionnelle rapide et de qualité.