École Web
& Digital Business
Actualités

Zoom sur les pratiques connectées des Français !

Zoom sur les pratiques connectées des Français !Le monde est fou d’internet et de digital, et les Français ne font pas exception. C’est ce qui ressort en tout cas de la dernière étude de l’Observatoire des usages du digital créé par Orange. Selon l’étude, 67% des Français déclarent ne pas pouvoir se passer d’internet, et 61% n’imaginent pas vivre sans leur Smartphone. Mais des inquiétudes subsistent toujours au niveau de la protection des données personnelles… Zoom sur les habitudes digitales des Français avec WIS !

 

Observatoire des usages du digital 2019 : principaux enseignements

Pour le compte d’Orange, Opinionway a sondé 11 800 personnes dans 9 pays (Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Egypte, Espagne, Etats Unis, France, Maroc, Royaume Uni et Sénégal), dont la France, sur leurs usages du digital. Le principal enseignement de l’étude est le suivant : on ne peut se passer du numérique dans nos vies quotidiennes, mais on est de plus en plus conscients des risques liés à cet usage et exprimons désormais un besoin de déconnexion.

En effet, l’usage intensif du digital conduit plus de 8 personnes sur 10 à exprimer le besoin de se déconnecter, même ponctuellement. Mais les individus ont du mal à concrétiser cette aspiration, notamment à cause de la dépendance aux Smartphones qui, selon l’étude, sont consultés au moins une fois par heure par plus de la moitié des utilisateurs. Ajoutons à cette dépendance le fait qu’il devient difficile de se passer des appareils connectés, et plus particulièrement les Smartphones, que ce soit pour se déplacer, communiquer, s’informer ou encore travailler.

L’autre enseignement à relever concerne la conscience environnementale grandissante des utilisateurs des technologies digitales, concomitamment à l’apparition du concept de pollution numérique. Dans les pays occidentaux, et en France plus particulièrement, la question d’obsolescence programmée pose problème, et on observe l’intégration des utilisateurs des pratiques de recyclage avec 1 utilisateur sur 3 qui déclare y recourir. Enfin, 29% des Français disent être prêts à renouveler moins souvent leurs terminaux connectés.

 

Les enjeux de l’inclusion numérique

L’inclusion numérique, ou l’e-inclusion, et le processus qui vise à rendre le numérique accessible à chaque individu, de sorte à favoriser son inclusion économique et sociale. Selon les derniers chiffres, il y aurait près de 13 millions de Français éloignés du numérique, ou selon la nouvelle terminologie, des « exclus du numérique ».

Pour la majorité des interviewés de l’étude, l’inclusion numérique est un sujet de prime importance. 72% des utilisateurs digitaux français et 87% des espagnols considèrent même que l’inclusion numérique devrait être une priorité nationale. Alors même qu’il est communément admis aujourd’hui que le digital est facile d’accès, les prix pratiqués ou les difficultés d’utilisation font que 16% des Français ont un accès limité au numérique. Si on ne peut parler d’exclusion digitale en France, on peut par contre évoquer une certaine difficulté à s’approprier les outils digitaux pour une partie de la population.

 

L’usage du digital n’est pas sans risques !

Globalement, bien que les utilisateurs soient conscients des risques liés à l’utilisation excessive du digital et expriment des craintes quant à la protection de leurs données personnelles, les bénéfices du numérique surpassent toujours les risques ressentis. Pour 49% des Français, l’utilisation des outils digitaux permet d’être plus efficace et plus rapide au quotidien, contre 24% qui estiment que cette utilisation prend beaucoup de temps et rend de moins en moins attentifs.

Mais cela ne veut en aucun cas dire que l’usage intensif et irréfléchi des outils digitaux ne soit pas sans risques. Près de 50% des Français déclarent avoir l’impression d’être parfois esclaves des outils digitaux. Ce sentiment d’addiction peut avoir des effets néfastes sur la santé de l’utilisateur, notamment la fatigue nerveuse et l’irritabilité provoquées par les outils numériques. C’est d’ailleurs le cas pour 40% des utilisateurs en Europe et 70% en Afrique du Nord.

Enfin, et malgré les risques reconnus, l’observatoire à démontrer que le digital évoluera dans les années à venir et contribuera à offrir des services plus personnalisés et de démocratiser l’accès au savoir, aux services de santé et bancaires…

Que ce soit en milieu professionnel ou dans nos vies quotidiennes, on ne se passe plus du digital. L’occasion d’intégrer cet univers en perpétuelle évolution en suivant l’une des formations d’excellence de WIS !