École Web
& Digital Business
Actualités

E-commerce : l’expérience utilisateur peut impacter directement les ventes

E-commerce : l’expérience utilisateur peut impacter directement les ventesL’UX design est une technique utilisée par les développeurs pour élaborer des sites web qui permettent une navigation fluide et plus rapide, l’objectif étant de proposer aux internautes une meilleure expérience utilisateur. Outre l’impact positif que cela pourrait avoir sur le ressenti de ces utilisateurs, la vitesse de chargement d’un site internet est également susceptible de booster les ventes pour les sites e-commerce.

 

Ce qu’il faut retenir de l’expérience utilisateur (UX)

Aujourd’hui, internet est devenu un outil indispensable dans la stratégie de communication des entreprises en général. Pour certaines, il aide à faire la promotion des produits et services ou l’image de marque, alors que pour d’autres il s’agit carrément d’un outil de vente. Cependant, l’attractivité du site internet est un facteur décisif dans l’atteinte de ses différents objectifs. Cela a inspiré l’avènement du concept d’expérience utilisateur (UX) dans les années 90.

Par définition, l’UX fait allusion « à la satisfaction ressentie par l’utilisateur à chaque étape du processus d’achat ou d’utilisation du service », d’après Donald Norman, chercheur au MIT et première personne à avoir employé la notion. Ce sentiment de satisfaction découle de la simplicité d’utilisation du service, la pertinence des résultats et la vitesse de chargement.

 

Quelle vitesse de chargement du site pour quel impact sur le business ?

Déjà, un site qui affiche rapidement les résultats de recherche est susceptible de retenir plus longtemps un internaute. Si ajouté à cela les résultats sont pertinents et l’accès à l’information plus simplifié, le rendement est plus important. Le contraire créera forcément de la frustration chez l’internaute et aura des répercussions sur le trafic du site et le business qui y est associé.

Pour les plateformes de e-commerce, Google a estimé à 2 secondes le seuil acceptable pour le temps de chargement. Cependant, parmi le top 100 des sites de e-commerce les plus visités, « seulement 39% d’entre eux respectent ce temps de chargement de référence (…) et 99% d’entre eux chargent en 5 secondes ou moins », selon une étude réalisée par le site Royal Pingdom en 2018. Or, KissMetrics, outil d’analyse des statistiques et de l’audience de site Internet, estime que 2 secondes supplémentaires de temps de chargement durant une transaction en ligne peut conduire à l’abandon du processus d’achat (jusqu’à 87% des cas). Un internaute satisfait de son expérience utilisateur est un client en devenir. Le e-commerce faisant partie de l’un des nombreux métiers du web est très développé en France avec un chiffre d’affaires estimé à 25 milliards d’euros au 1er trimestre 2019.