École Web
& Digital Business
Actualités

Transformation digitale : et les femmes dans tout ça ?

Transformation digitale : et les femmes dans tout ça ?La journée mondiale de la femme digitale est célébrée le 17 avril, dans un contexte particulièrement compliqué pour les femmes dans le secteur des technologies. Les chiffres montrent que ce secteur reste sous-investi par la gente féminine, puisque celle-ci ne représente qu’environ 30% du corps salarial des start-ups françaises. Pourtant ces dernières offrent aux femmes de bien meilleures conditions de travail ainsi que moins d’écarts salariaux et un plus grand accès aux postes à responsabilités. Qui plus est, à l’ère du tout digital, les femmes ont toute leur place au sein du secteur des technologies. Mais on assiste à un regain d’intérêt pour les métiers du numérique auprès des femmes, grâce notamment à des initiatives qui visent à augmenter leur nombre au sein des startups. Explications.

 

Les femmes dans le digital en chiffres

Le secteur digital totalise 27% de présence féminine, plus particulièrement dans des secteurs au sein desquels les femmes ont toujours été bien représentées, selon une étude Syntec. C’est le cas notamment des métiers de la communication, des ressources humaines, de l’administration et du marketing. Cette représentativité chute en revanche brutalement dans les métiers techniques et technologiques. Ainsi, on apprend dans des métiers comme le développement ou la data-science, seuls 6%, sur les 27% de femmes du digital, sont développeuses. Une analyse du cabinet EY nous apprend également qu’en 2017, seulement 9% des start-ups avaient à leur tête des femmes.

La transformation digitale implique pour l’entreprise d’aller vers une évolution de la structure organisationnelle et des pratiques de management. Cela passe notamment par l’instauration d’une politique d’égalité professionnelle, de manière à opposer les compétences naturelles des deux sexes.

 

Les initiatives pour la présence féminine dans la tech se multiplient

La designer et réalisatrice Mathilde de l’Ecotais, avec le chef cuisinier Thierry Marx, a lancé une formation gratuite aux métiers de l’image culinaire. Âgés de 18 à 28 ans, les bénéficiaires de cette initiative, qui peuvent être des personnes sans emploi ou en rupture scolaire, ont ainsi l’opportunité d’apprendre l’art et les techniques de la photographie et de la vidéo pour les réseaux sociaux spécialisés dans l’art culinaire, la restauration et l’alimentaire en général. Et force est de constater que la première promotion comptait six femmes pour deux hommes. Mathilde de l’Ecotais, qui ne cache pas sa satisfaction, est convaincue que le mouvement vers une plus grande mixité est sur les bons rails.

Cet exemple n’est qu’un parmi tant d’autres révélant une réelle prise de conscience au sein des startups et autres entreprises. Le groupe La Poste s’engage en faveur de plus de femmes dans le secteur du numériques à travers une série d’initiatives et de partenariats. Le groupe français est ainsi partenaire fondateur de la fondation Femmes@Numérique, qui regroupe des associations, des entreprises ainsi que l’État, travaillant tous pour objectif commun, celui d’avoir plus de femmes dans le numérique. « Femmes@Numérique » ambitionne d’allouer un million d’euros sur 5 ans au financement de projets en faveur de la mixité. La Poste est également partenaire de la 3e édition du prix Business with Attitude, primant les créatrices d’entreprises innovantes.

WIS s’adresse justement aux passionnés du Web et du digital, femmes et hommes, en leur proposant des programmes Bac+3 et Bac+5 conçus sur la base de la double-compétence. Ainsi, vous aurez l’opportunité d’accéder, par la grande porte, à l’emploi dans les entreprises technologiques, et ce, peut importe votre genre !