École Web
& Digital Business
Actualités

Instagram : retour en force de la fake influence

Instagram : retour en force de la fake influenceUn rapport publié par la plateforme de gestion des médias sociaux Swello indique que 75% des internautes français ont acheté un produit, suite à sa promotion par un influenceur dans une publication d’Instagram. Une autre analyse conduite par l’agence média Dix-Katre indique que 200 millions d’utilisateurs Instagram visitent chaque jour des comptes « professionnels ». Ces deux chiffres suffisent à expliquer la croissance rapide du marketing d’influence en tant que méthode publicitaire clé pour les entreprises de tous les secteurs. Une percée qui a été bénéfique pour les marques, mais qui a en même temps entraîné l’émergence d’un phénomène déplorable : la fausse influence ! Quel est l’état des lieux ? Et quelles sont les conséquences pour l’économie ? La réponse avec WIS.

 

Fake influence : un retour en force

Sur Instagram, la fraude est de nouveau à la mode. C’est ce que confirme un rapport de la plateforme de marketing d’influence Hypeauditor, publié en novembre 2019, qui évalue le nombre de faux influenceurs à 40% parmi les 80 000 existant en France. La liste noire comprend également 31,24% des influenceurs dont le nombre d’abonnés dépasse le million ! N’étant pas insensible à cette situation, le réseau social, qui compte plus d’un milliard d’utilisateurs, multiplie les efforts pour contrecarrer l’activité des fraudeurs, mais sans grand résultat.  La dernière mesure prise à ce niveau n’est autre que la suppression des « Likes » qui a fait baisser le taux d’engagement des comptes frauduleux pendant une courte période, avant qu’il n’augmente à nouveau entre septembre et décembre 2019 de 1,2%. Ainsi, Sean Spielberg, co-fondateur d’Instascreener, a déclaré que « la fraude ne disparaîtra jamais complètement si les marques et les agences attendent qu’Instagram résolve le problème ».

 

Quel est l’impact de la fausse influence sur les marques ?

Selon l’agence de marketing Mediakix, 65 % des entreprises avaient prévu d’augmenter leur budget pour le marketing d’influence en 2019. Le même institut estime la valeur de cette industrie à 20 milliards de dollars en 2020. Une forme olympique, certes, mais entachée par l’impact de la fausse influence qui a fait perdre 255 millions de dollars aux annonceurs américains sur les 1,9 milliard dépensé en 2019. Bien sûr, la nuisance des faux influenceurs n’est pas seulement financière ! En effet, attirés par l’appât du gain, ceux-ci n’hésitent pas à acheter de faux « followers » pour accroître leur notoriété fictive et signer un plus grand nombre de partenariats. Conscientes que ce type de collaboration peut nuire à leur crédibilité aux yeux de leurs consommateurs, les entreprises se sont tournées vers les micro « influenceurs » qui, selon une enquête de l’agence d’influence SocialPubli, ont un taux d’engagement 7 fois supérieur à celui des plus grands « influenceurs », grâce notamment au contenu authentique et sincère qu’ils diffusent.

Le marketing d’influence n’est qu’une autre forme de publicité qui tire ses ressources des différentes plateformes sociales disponibles. Les futurs professionnels du numérique doivent donc en maîtriser les techniques pour renforcer leur employabilité. C’est pourquoi nous les encourageons à suivre les formations proposées par WIS.