École Web
& Digital Business
Actualités

Ces métiers très recherchés qui allient compétences numériques et juridiques

Ces métiers très recherchés qui allient compétences numériques et juridiquesLe numérique est partout en entreprise. Aujourd’hui, avec l’adoption du règlement général sur la protection des données (RGPD), qui inclut de nombreuses obligations en termes de gestion de “datas” en entreprise, même les juristes ont davantage besoin des nouvelles technologies dans le cadre de leurs missions. Cela a favorisé l’émergence d’une nouvelle catégorie de métiers alliant compétences numériques et juridiques. Découverte !

 

Le métier du juriste développeur

Comme annoncé dans l’introduction, ce profil cumule des compétences à la fois juridiques et informatiques. C’est le geek du code pénal qui correspond plus aux entreprises innovant dans le monde juridique, appelées les « legaltech ». Le métier du juriste développeur consiste en la conception des outils numériques capables de générer des documents juridiques. Pour ce faire, il doit pouvoir créer des algorithmes pour répondre à des problématiques précises, en fonction d’un certain nombre de critères et données renseignées. Entre l’analyse des besoins des utilisateurs, la conception des programmes informatiques spécifiques et leur maintenance, son quotidien n’est pas aussi différent de celui d’un développeur classique. Cependant, il n’y a pas de formation dédiée permettant d’obtenir un diplôme de «juriste développeur », pour le moment. En attendant, il est possible d’accéder à ce poste en complétant un master en droit avec une formation autodidacte en codage.

La rémunération annuelle pour ce métier est estimée à 40.000 euros brut, indique Philippe Wagner, le cofondateur de Captain Contrat, première legaltech intégrant un réseau d’avocats.

 

Le métier de juriste en legal design

Rendre le droit plus engageant et accessible, à travers un mélange de compétences juridiques, techniques et de design, telle est la principale mission du juriste en legal design. Il travaille avec les principes du “design thinking”, partant d’un besoin d’utilisateur pour proposer des solutions idoines. Il a besoin d’utiliser différents médiums à cet effet ; articles, infographies, ebooks ou motion design. Un juriste en legal design est davantage sollicité par les entreprises pour, par exemple, designer et simplifier des contrats juridiques

Le salaire pour juriste en legal design débutant se situe entre 36.000 et 38.000 euros brut par an. Tout comme pour le métier précédent, il n’y a pas encore un diplôme spécifique pour accéder à ce poste, toutefois un cursus en droit complété par une formation en design pourrait bien faire l’affaire, comme le programme bachelor (bac+3) de WIS.